La porte est en dedans

Comprendre que tout est là, en prendre conscience et se libérer des murs virtuels de notre mental.

 

Le curé de la petite église, perdue au fond de la forêt de Brocéliande (Paimpon pour les géographes) a fait inscrire cette phrase énigmatique sur la porte d’entrée : « La porte est en dedans ». Il arrive encore que les visiteurs fouillent méticuleusement l’église afin de trouver la porte cachée, peut-être en quête d’un trésor ou d’un espace inter-dimensionnel menant vers un monde magique… En vain, la porte n’a pas été trouvée! Pourtant, elle existe et elle mène bien à un trésor! Elle est bien plus proche que vous ne pourriez le croire, un peu à l’image de cette légende indoue :

« Les hommes, il y a fort longtemps, avait les mêmes pouvoirs que les dieux. Ils end abusèrent. Aussi, Brahma, les maitre des dieux décida de leur ôter tous les pouvoirs et de les cacher dans un endroit qu’ils ne trouveraient jamais . Après avoir songé à cacher tous ces pouvoirs au fond des océans, ou bien encore dans d’autres endroits, les autres dieux dirent à Brahma qu’ils ne savaient pas où mettre ces pouvoirs pour qu’ils soient hors de portée des hommes. Brahma se mit à sourire. Il connaissait l’endroit inaccessible où l’homme ne penserait jamais à aller les chercher… Ainsi, Brahma cacha tous les pouvoir divins au plus profond de l’homme. L’humainn à depuis exploré les moindres recoins de la terre, et même la lune, sans pour autant retrouver ses pouvoirs! »

Au delà de la légende, des petites et grandes histoires, il réside bien un trésor derrière la porte. Au fond de vous se cache toutes vos ressources, vos compétences, vos capacités. Vos pouvoirs personnels de prendre votre vie en main, de faire des choix conscient… Bref, de récupérer votre libre arbitre…

Pour cela, il suffit de descendre en soi, de se réparer de ses blessures, de ses trauma, et d’apprendre sa notice interne, de comprendre son système de croyance personnelles (rien avoir avec la religion, il s’agit bien des croyances que vous avez sur vous même, j’y reviendrais dans un article ultérieur), d’éliminer les croyances limitantes, de les remplacer, et d’utiliser un langage aidant… Bien évidemment, il est plus facile d’avoir des outils pour cela, voir même, pour un temps, d’être accompagné, cependant vous pouvez y arriver. Il arrive que les choses les plus simples soient les bonnes…

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.